Une conscience copiée-collée

Par Gaétan Dubé

 

Aujourd’hui, les gens sont de plus en plus confrontés à un tsunami d’informations polarisées et polarisantes. Internet représente l’aspect électronique de l’astral. Une mémoire extraordinaire qui déferle à un rythme fou.  Avec le temps, internet devient une conscience mécanique dans laquelle les gens pigent et développent  sournoisement une conscience copiée-collée. Le buffet est servi. Cette conscience mécanique joue un rôle de catalyseur. Elle accélère la polarité dans l’homme à une vitesse  jamais vue. Une information qui dévale à une vitesse qui dépasse une capacité de contenance.

 

Avec cette conscience mécanisée, un homme inquiet devient encore plus inquiet; un homme ésotérique devient encore plus ésotérique; avec le temps, l’inconscience revêt le manteau de la conscience. La crainte dans l’homme est bombardée à vitesse grand V. Les gens semblent progresser rapidement;  avoir son laptop sous le bras devient l’étalon d’intelligence. Internet devient le sauf-conduit de nos insécurités, de nos peurs. Des consciences copiées-collées se rencontrent et discutent. La polarité explose et, comme un nuage atomique, elle  irradie la conscience grégaire de l’homme et lui fait croire qu'il est intelligent.

                                                             26 novembre 2009

 

                                                                    

                                                  dubegaetan@videotron.ca

                                                             Skype: odyssee57

 

 

Source de la vidéo: http://spacecollective.org/




Sight, a brilliant and disturbing short sci-fi film by Eran May-raz and Daniel Lazo, imagines a world in which Google Glass-inspired apps are everywhere.