Le mot

Par Gaétan Dubé

 

 

Le mot n’est qu’un moyen de transport, ce n’est pas le voyageur.

 

Le moyen de transport représente la culture, l’idéal, la croyance, la mémoire. Ce moyen de transport prend une forme selon le temps dans lequel nous vivons.

 

Si l’on dit le mot "Lucifer", le voyageur ne devient  pas les représentations spirituelles véhiculées par ce mot à travers le temps.

 

Donc, si je crois l’impression créée par le mot, je ne peux pénétrer la réalité de ce qu’est Lucifer.

 

Je deviens prisonnier de la mémoire du mot ou de l’intention involutionnaire du mot.

 

Oui, dans ce sens, les mots ont un pouvoir:  celui de nous garder dans l’ignorance des mystères et de diviser l’homme dans son intention de communiquer.

 

Cependant, au delà de la forme et de l'aspect mémoriel du mot, la réalité est là.

 

Cette réalité est communiquée en nous via un nouveau principe de réception capable d’intégrer le voyageur sans l’intervention de l’intellect qui est trop formivore.

 

Avec le temps, nous serons des capteurs de réalité au lieu de nous empiffrer de formes plus ou moins indigestes qui réussissent à nous diviser dans notre communication.

 

En attendant, utilisons la forme dans cet esprit et tentons d’être moins dupes de son intention involutionnaire.

 

                                                                    

                                                  dubegaetan@videotron.ca

                                                            Skype: odyssee57