L'équilibre et l'occulte

Par Gaétan Dubé

 

Un ami constatait:

 

 

« Si l'on regarde  certaines personnes qui sont très proches de l'occulte de la vie, on peut constater un énorme déséquilibre dans leur vie de tous les jours. Et ça, je trouve cela très grave, car j'en ai connu un qui était très occulte dans sa conscience, mais qui avait également fait quelques tentatives de suicide. D'autres  vont se rééquilibrer mais après plusieurs années. »

 

 

 

Commentaire:

 

Dans un premier temps, être près de l’occulte n’est pas nécessairement un gage d’équilibre. D’ailleurs, tu le mentionnes très bien:  le désordre de la vie de certaines personnes est à un point tel, que le suicide devient la porte de sortie. Dans cette expérience, ils ont plutôt occulté leur propre lumière à travers les méandres de la connaissance qui leur octroient un pouvoir d’impressions qui fait que, lorsque ce pouvoir disparaît, ils veulent disparaître avec celui-ci.

 

Il faut justement dé-occulter la vie. Parler occultement de la vie ne nous amène pas à cet équilibre ou cet ordre dans la vie dont tu parles. Dé-occulter la vie nous amène à savoir à partir de soi au lieu de l’extérieur de soi. C’est dans notre relation avec les événements de la vie que nous avons la possibilité d’établir une forme d’intimité avec notre partie cosmique. À ce moment là, on parle de l’occulte, on ne parle pas occultement; il y a une différence.

 

                                                                    

                                              dubegaetan@videotron.ca

                                                             Skype: odyssee57